Un amour parfait

Aux éditions Cousu Mouche

Avril 2018

Deux enfants s’aiment. Mais ce que l’on attend d’eux et les préjugés familiaux vont peu à peu mettre cet amour à mal. Elisabeth est vouée à l’excellence et fait tout ce qu’il faut pour répondre aux attentes. Matthew est prisonnier de ses peurs et de ses timidités. Sans Elisabeth pour le guider dans la vie, il peine à s’y mouvoir. Mais l’amour est là, et si le temps ne peut en venir à bout, il a le loisir de tout transformer. À l’innocente passion, s’ajoutent le désir, les vexations, les rancunes. Un cocktail de drames sur une mélodie à l’eau de rose. Lolvé Tillmanns se jette avec appétit dans un univers à la Sagan. Où les belles propriétés cachent le mépris, les pulsions, les médiocrités. Par sauts temporels, elle reconstruit l’histoire de deux enfants que la vie abîme par ricochets.

Les Fils

Aux éditions Cousu Mouche

Octobre 2016

Ce qu’en dit l’éditeur : « Dans une petite ville romande, deux garçons s’affrontent. Cédric sera le souffre-douleur et Raphaël le harceleur. Trente ans plus tard, les rôles de l’enfance n’ont plus cours. Cédric, devenu un ambitieux PDG, engage un homme à tout faire, Raphaël. Mais cet employé bien particulier se pend dans le local technique laissant son patron seul face à leur enfance. Cédric se rend alors chez la mère de Raphaël pour en savoir plus sur celui qui fut son bourreau. Et sa victime. Après la chronique de voisinage virant au récit post-apocalyptique (33, rue des Grottes) et la fresque familiale (Rosa), Lolvé Tillmanns démontre une nouvelle fois son talent pour se réinventer et surprendre son lectorat. »

Rosa

Aux éditions Cousu Mouche

Septembre 2015

Prix Eve 2016 de l’Académie romande

Ce qu’en dit l’éditeur : « Rosa, sur son lit d’hôpital, demande à ses petits-enfants de bien vouloir écrire l’histoire de leur vie. Cette autobiographie familiale embrassera les générations et mettra en lumière les secrets les mieux cachés. Becca l’artiste culte et toxicomane, Isaac le religieux qui a refermé son piano, Mario l’impresario new-yorkais ou encore Lilah la benjamine insouciante, confient leur vie où se mêlent la Suisse et les États-Unis, la névrose et les outrances, la création et l’identité juive. Lolvé Tillmanns nous offre un grand roman familial, une fresque qui remonte le temps et se frotte à notre histoire. »

33, rue des Grottes

Aux éditions Cousu Mouche

Mai 2014

Ce qu’en dit l’éditeur :  « Genève, un immeuble tranquille entre grands rêves et petites fêlures. De la cave à l’attique, des univers se côtoient, dans ce quartier des Grottes où les êtres se mélangent, semble-t-il mieux qu’ailleurs, et où rien de grave ne saurait arriver. Et puis cela arrive. Un message en majuscules qui défile sur l’écran plat. Et la charmante chronique devient le manuel de l’impossible survie. Tour à tour narrateurs, protagonistes, bourreaux ou victimes, Caroline, Bekim, Mei et les autres seront poussés au bout d’eux-mêmes, avec une troublante maestria. »