les minuscules

 

L’élégance

 

Sa beauté me recouvre comme un vent chaud. Je l’observe, cherche ce qui la rend si gracieuse. De jolies sandales, des ongles laqués, une peau satinée, une combinaison fluide, de longs cheveux, un visage équilibré ? Non. Une jeune femme jolie certes, mais plutôt quelconque. C’est autre chose qui la distingue, l’élève au-dessus du commun. Elle donne le bras à une vieille femme. Une vieille femme coquette, rieuse. Elles marchent ensemble, au même rythme. Et papotent doucement. L’image de mes grands-mères me happe. Celle qui m’avait mise en garde, tu n’es pas une beauté naturelle, tu devras toute ta vie faire des efforts. Et celle qui m’avait certifié que j’étais la plus belle fillette au monde, mais brouillait constamment son message en dévalorisant sa propre image, elle pourtant si belle. Alors que je regarde ces deux femmes traverser la rue, mes grands-mères me manquent. J’aimerais leur donner le bras, j’aimerais leur dire que c’est ça, la beauté, l’élégance véritable. Donner le bras à sa grand-mère.

 

<

<