les minuscules

 

la soirée du personnel

 

Le patron. Tout gonflé d’orgueil, tous ces gens sont là grâce à lui, grâce à son idée. Et il peut virer qui il veut, quand il veut.

 

La collègue. Deux bouteilles de rosé. Aucun effet, passe au rouge pour parvenir à rejoindre la piste de danse.

 

Le directeur finance. Un peu de cocaïne, beaucoup de frotti-frotta et une grande claque dans la gueule.

 

La cheffe d’équipe. Dans la voiture. Se tape son subordonné dans la voiture. Le regrettera demain.

 

Le subordonné. Dans la voiture. Négocie sa prochaine promotion dans la voiture.

 

Le commercial. Gilbert Montagné, sous les sunlights des tropiques, je refuse sa main.

 

La responsable RH. Des larmes. Des larmes tous les jours dans cette boîte.

 

Le juriste. Le contrat, le contrat aurait dû préciser la quantité de vodka autorisée par personne.

 

La secrétaire. Quarante-cinq mails non lus.

 

La réceptionniste. Inutile, poste supprimé.

 

Les bouteilles sont vides, le DJ remballe. On éteint. Debriefing lundi matin, autour de la machine à café.

 

 

 

<

>