les minuscules

 

La discussion

 

Il lui tient la porte et elle le fusille du regard. Il la laisse se débrouiller avec sa chaise. La serveuse prend la commande café con leche y dos medialunas. Elle note, souriante et fuit l’orage. Des bourrasques de colère s’abattent sur la table, mais doucement, sans élever la voix. Ta mère, ta mère est insupportable et puis cette histoire de vacances à Cordoba, c’est beaucoup trop cher, c’est débile ! Mais c’est toi qui voulais aller à Cordoba, je m’en fous, moi, de Cordoba ! Et ne parle pas comme ça de ma mère ! Les cafés arrivent. Ils y trempent les lèvres, se regardent, respirent. Et reprennent les hostilités. La dispute dure une vingtaine de minutes, les medialunas sont terminées, les cafés aussi. On a convenu de partir à Cordoba l’année prochaine et de laisser la belle-mère à Rosario. Ils se caressent les doigts. Le café, la serveuse, les autres clients, la vaisselle qui ne leur appartient pas. Ça les calme. Ils sont heureux, ils se félicitent, tant qu’ils se disputeront bien, ils s’aimeront bien.

 

<

<