les minuscules

 

Le beignet

 

Comme souvent par ici, sa peau est très foncée et ses traits longs. Un bel homme, encore jeune. Il lui manque un pied, alors il mendie au bord de la route. Je m’apprête à lui donner quelques pièces lorsqu’un homme me dépasse en sifflant. Il porte sur sa tête un grand bac de beignets de manioc. Un marchand ambulant. Il s’arrête devant le mendiant, lui présente les grosses boules frites et le laisse en choisir quelques-unes. Il faudra plusieurs années à ce marchand pour gagner l’équivalent de mon billet d’avion, pourtant je ne suis plus sûre qui de lui ou de moi vit dans un pays développé.

<

<