les minuscules

<

le débat
 
- T’as quel âge ?
- Vingt-trois ans, Monsieur.
- C’est bien c’que je disais, t’es encore qu’un minot. Moi, j’ai cinquante ans, suis allé partout, Monaco, Barcelone, Lyon ! Tu me dois le respect !  Le respect c’est le plus important !
- C’est vrai, Monsieur. C’est pour ça que je vous ai parlé.
- Merci. C’est bien, ça. Je peux me laver quand j’veux, tu sais, j’vais aux HUG et ça y est, une douche ! J’peux être propre pour les gens.
- C’est pour vous qu’il faut être propre, Monsieur. Le respect, c’est d’abord envers soi-même. Faut vous occuper de vous, de votre vie.
- Mais tu comprends rien…
- J’espère continuer à rien comprendre comme ça pendant longtemps ! Je viens d’un pays où il y a eu un génocide, Monsieur. On a tué mon père, mes oncles, mes cousins. J’ai toutes les raisons de pousser de travers, mais je fais pas de connerie, je suis sérieux, je travaille, je gagne des sous. Et vous ? Vous, vous êtes français, vous avez des enfants et regardez dans quel état vous êtes.
- Mais qu’est-ce tu dis ? Suis très bien comme ça !
- Vous n’avez pas de travail, pas de maison. Et chez vos enfants, vous ne pouvez pas aller chez vos enfants ?
- J’veux pas de travail, pas de maison ! J’veux pas être enfermé entre quatre murs. Suis libre, moi !
- Je suis triste pour vous. Et j’ai honte pour vos enfants.
- Parle pas de mes enfants ! Sont très bien mes enfants.
- Non, ils vous laissent seul. Ils vous laissent dans cet état. Jamais je laisserai mes parents comme ça, jamais.
- Mais j’veux pas qui s’occupent de moi ! Laisse-les tranquilles mes mômes, z’ont leur vie ! Et pis j’ai pas besoin qu’on m’aide, vais très bien ! Bon, à part cette fois où y m’ont trouvé évanoui dans la rue.
- Faut arrêter ça.
- Quoi ? Ça ? Une petite bière de temps en temps n’a jamais fait d’mal…
- Une, deux, trois, dix… Et vous avez plus mon âge !
- Sale gosse, va…
- Faut vivre Monsieur, même si c’est dur, faut vivre. Et pas souffrir.
- Mais, j’vis, gamin ! J’suis heureux, moi !
 
Je descends du tram en laissant le vieux clodo et le jeune homme bien sous tous rapports à leur débat. Impossible de les départager.

 

>