les minuscules

 

Le Tea-Room

 

Elles sont assises sur le banc de bois, font face aux pâtisseries. Elles forment un rang, le rang des (très) vieilles dames. La première s’est installée près de la porte et se lève comme une jeune fille pour aider le joli papa à sortir progéniture et poussette du Tea-Room. Coquine, toujours. La deuxième se régale d’une tarte aux fruits et de vermicelles de marron, elle voulait manger sucré, un point c’est tout. Gourmande, encore. La troisième arrive avec ses bâtons de ski, décrétant que ça va tout aussi bien qu’une canne de vieille, mais que c’est beaucoup plus élégant. Courageuse, bien sûr.  La quatrième chuchote, elle a mal, elle se sent seule. Douloureuse, aussi. Au milieu des serveuses qui virevoltent, des cravatés et des ouvriers qui achètent vite, vite un sandwich, quatre vieilles dames. Quatre femmes qui s’offrent un moment. Un moment pour se parler, échanger, soupeser et comparer regrets et bonheurs. Prendre le temps d’un café et d’une gourmandise. Et si c’était ça, le secret de la longévité des femmes ?

 

 

<

>