les minuscules

 

La nantie

 

Des talons hauts, des mocassins sur mesure, un maquillage adapté qui révèle le velouté des peaux noires, du vin dans les verres. Aucun doute, en cette nuit de Nouvel An, me voici chez les riches. Mon hôte a voulu le meilleur pour moi, et le meilleur, c’est minuit au 5 étoiles – code du voyageur, toujours accepter ce que l’hôte propose, que l’idée vous plaise ou non. La soirée se traine, les riches se contrôlent davantage, partout dans le monde. Minuit vient enfin. Un petit feu d’artifice tiré depuis la plage, rien à voir avec nos grandes célébrations, mais chaque pétard provoque des cris d’admiration et de joie. Je les prenais pour des nantis blasés. Je réalise que où que je sois dans ce pays, la nantie blasée, c’est moi.

<

<