les minuscules

 

L’urgence

 

Des lunettes double foyer, monture en plastique blanc. Une robe orange à gros motifs, des fleurs hippies pour mères de famille des années 70. Un petit chapeau assorti. Des chaussures orthopédiques, neuves et de bonnes factures, les pieds, c’est sacré. Une canne sur le côté. Et des bijoux, des bijoux fantaisie multicolores et quelques grammes d’or sur les mains et le cou. Une très vieille dame, une arrière-grand-mère, une aïeule modeste et un peu fantasque. Une femme qui après avoir scruté tous les étals du marché aux puces a trouvé un livre. Un gros volume relié de cuir et beaucoup trop lourd pour elle. Belle du Seigneur ? Guerre et Paix ? Ulysses ? Le Seigneur des Anneaux ? Une histoire si pressante, si attirante, qu’elle s’est assise sur un muret en béton à ras du sol. Et elle lit, là, à l’ombre des arbres, à côté des skaters et des chiens, sur ce siège qui réduirait les fesses les plus rebondies en compote douloureuse. Plus de temps à perdre, surtout pas pour lire un bon livre.

 

<

>